2005-2010


2005

« Festival de cinéma amérindien -suite II »

 

 Vendredi, 11 mars 2005, 20 hres

 Courts métrages documentaires sur la réalité amérindienne

 Au Centre culturel de Prévost, 794 rue Maple

Paul Kane chez les Amérindiens

paul kane

 Réalisateur Gerald Budner ONF, 1974, 14 min 28 s

C’est à cet artiste qui n’avait pas froid aux yeux que nous devons de fort beaux portraits des Amérindiens et de leur mode de vie. Il s’est rendu jusque chez eux pour tirer de son pinceau les images les plus fidèles à la réalité. Il nous a encore laissé un journal. C’est donc sur certaines de ses œuvres et sur les extraits de son récit que repose ce très beau et très enrichissant film.

 

L’esprit des neiges/Snow Dream

snow dream

  Réalisateur Claude Grenier ONF, 1983, 21 min 38 s

 

Nous assistons à la mise en œuvre d’une sculpture sur neige réalisée par Réal Bérard, artiste manitobain. Le film, un hommage à l’artiste mais aussi au processus de création, respecte les différentes étapes nécessaires à la réalisation de cette sculpture d’inspiration amérindienne.

La Grande Maison/The Longhouse People

the long house

Réalisateur Allan Wargon ONF, 1951, 23 min 07 s

 

La vie et les coutumes religieuses des Indiens iroquois de la tribu de la Grande Maison. Les membres de cette tribu ont adopté les coutumes de l’homme blanc, mais ils n’ont pas renoncé pour autant aux pratiques religieuses de leurs pères. Le film décrit la vie rurale de ces Indiens et leurs danses religieuses, ainsi que la communion avec la nature qui caractérise leur foi.

 

L’écho des songes/ Shaman never dies

 Alliant vie amérindienne et art, le Ciné-Club trouve ici matière à se délecter :

Peintres, sculpteurs, architectes et musiciens autochtones (participation entre autres de Florent Volant) témoignent ici de leur vision de l’univers et de leur présence au monde. Puisant dans la spiritualité, la culture et l’imaginaire collectif de leurs peuples, ils nous présentent un art bien actuel qui s’impose sur la scène internationale et influe sur les grands courants artistiques contemporains. « Tout art provient des songes. Intimement liés à la vie spirituelle des indiens, les songes constituent l’essence même de toutes leurs croyances. » (A. Lamothe)

Arthur_Lamothe_2008-611f1

Réalisateur Arthur Lamothe.

Ce documentaire est produit par Les Ateliers audio-visuels du Québec Inc. et l’Office national du film du Canada (1992). Les projections sont précédées de rituels amérindiens et suivies d’échanges avec le réalisateur.

____________________________________________________________________________________________________________

«Célébrons la culture autochtone»

 

Vendredi, 28 octobre 2005, 20 hres

Ciné-conférence « Qu’est-il advenu des Mayas ? »

Au Centre culturel de Prévost, 794 rue Maple

 MAYASEn présence de Monique Thibault et Yves Nantel du SLAM, de retour du Guatemala.

La présentation se tiendra au Centre culturel de Prévost à 20h et se déroulera en deux temps: 1) un exposé sur un bref rappel historique des Mayas comme civilisation ancienne (200 ans à 900 ans après J.C.) et les Mayas dans l’histoire contemporaine (début du siècle à nos jours). 2) Suivra le visionnement d’une vidéo de 30 minutes sur la communauté Nuevo Amanecer du Guatemala comme un exemple de communauté maya qui tente de prendre son développement en main (réalité de vie dans une extrême pauvreté et luttes pour s’en sortir). Puis, partage et discussion avec l’assistance en compagnie de Monique Thibault et Yves Nantel du SLAM, nos invités et conférenciers.

Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM) est un organisme de solidarité internationale (OCI) actif dans les Laurentides depuis 1984. Ses champs d’intervention sont : la coopération internationale, la sensibilisation du public aux réalités des pays en voie de développement et les pressions politiques pour que nos gouvernements adoptent des orientations conformes à nos façons de concevoir le développement. Une de ses activités est d’organiser des stages de solidarité internationale et un groupe de 8 stagiaires de la région reviennent de 3 semaines au Guatemala et d’une expérience inoubliable de vie dans la communauté maya Nuevo Amanecer dans la région du Baja Verapaz au centre du pays.

 La conférence-projection débute à 20hres, au Centre culturel de Prévost (794 rue Maple

Une contribution volontaire de 4$ est suggérée, et c’est gratuit pour les 18 ans et moins.

_______________________________________________________________________________________________________

2006

« Célébrons la culture autochtone »

 

 Vendredi, 26 mai 2006, 20 hres

 «  Histoire de sable  »

Au Centre culturel de Prévost, 794 rue Maple

 HISTOIRE

Réalisateur Hyacinthe Combary ONF, 2004, 48 min

Dans un monde où valeurs et traditions tendent à disparaître, Hyacinthe, un immigrant québécois, tente de renouer avec la tradition de son ethnie, les Gourmantchés (Burkina Faso, Afrique occidentale), en suivant la piste autochtone du Québec. À partir de Montréal, son film nous mènera dans des réserves autochtones, au cœur de la tradition animiste de la nation Attikamek.

 

« Jack Rabbit – Le Skieur centenaire »

 JACKRéalisateur  William Brind ONF, 1976, 28min

 Ce grand promoteur du ski de fond en Amérique du Nord. Le film de l’ONF (28min) en trace le portrait fascinant.

 

____________________________________________________________________________________________________________

2007

«Célébrons la culture autochtone»

 

Vendredi le 11 mai 2007 à 20hres

LA PAIX DES BRAVES

Au Centre culturel de Prévost, 794 rue Maple

 

paix des bravesRéalisateur Jean-Pierre Maher

Un traité controversé auprès de la population des Cris du  Nord-Ouest québécois et de la population du Québec en regard des développements hydroélectriques et forestiers à la Baie James –vs- l’environnement, le respect des peuples autochtones et le développement durable. La Rivière Rupert à la Baie James qui va être détournée pour les projets hydroélectriques. À l’embouchure de la rivière Rupert, se trouve le village cri de Waskaganish.

Dans sa première partie, le documentaire définit le territoire québécois, sa population et la répartition de celle-ci ; retraçant les événements historiques et les traités qui ont forgé ce territoire, il démontre les droits des Cris sur la terre qu’ils occupent.

La deuxième partie du documentaire aborde quant à elle tous les éléments qui ont conduit à la signature de « la Paix des Braves » en 2002 et aux controverses qui en ont découlé. Ces controverses continuent de diviser la nation Crie, ses communautés, ses familles, particulièrement avivées par l’ « invasion sauvage », en 1971 des territoires de la Baie James pour le développement des ressources hydroélectriques et forestières, renchéries en 2006 par l’annonce du gouvernement Charest d’aller de l’avant dans le projet hydroélectrique et la déviation de la Rivière Rupert.

 Malgré l’apparente unanimité entourant la signature de La Paix des Braves entre le gouvernement du Québec et les Cris du nord-ouest du Québec, on revient sur la Convention de la Baie James et du Nord québécois signée il y a plus de 25 ans, et sur les batailles juridiques relatives à son application, et les promesses non tenues.

JEAN-PIERRE

Jean-Pierre Maher est réalisateur de films documentaires et d’émissions télé depuis plus de 25 ans. Il a entre autres réalisé le très beau documentaire Aux origines de l’agression (2003)  diffusé au mois de janvier 2007 sur les ondes de RDI. Jean-Pierre Maher, d’origine amérindienne, est engagé dans la cause des autochtones du Québec et les désastres environnementaux, comme en fait  foi son film Heavy Metal : a mining disaster in Northern Quebec. (2005). Il a réalisé plus de 300 émissions télé jeunesse dont les séries LA PRINCESSE ASTRONAUTE TÉLÉ-PIRATE IV (1994) et BIBI ET GENEVIÈVE (1990-1991), et de nombreux documentaires d’ordre psychologique et sociologique. Il s’intéresse à la cause de la dépression chez les jeunes et le suicide.

______________________________________________________________________________________________________________

2009

 PROGRAMMATION AUTOMNE

« Vision du Québec : présent, passé, avenir »

 

 Vendredi, 28 août 2009, 20h

 Au pays des colons

au_pays_des_colons

 Réalisateur : Denys Desjardins.ONF 2007. Durée: 77 minutes.

Invités: Denys Desjardins, réalisateur

Au cœur de la crise économique des années 1930, le gouvernement promet des terres et déplace des milliers de personnes sur des territoires vierges. À travers l’histoire d’une famille qui persiste encore aujourd’hui à construire l’avenir sur sa terre, ce film peint une captivante fresque historique sur la colonisation de l’Abitibi et le sort des régions.

________________________________________________________________________________________________________

Vendredi, 25 septembre 2009, 20h

 Infiniment Québec

 INFINIMENT QUÉBECRéalisateur : Jean-Claude Labrecque  ONF 2008. Durée: 52 minutes.

La tendresse infinie d’un cinéaste pour sa ville. Un e vision poétique de l’histoire de la ville de Québec, qui célébrait en 2008 le 400e anniversaire de sa fondation par Samuel de Champlain. Ce film met en scène le passé, le présent de la ville fort du Canada français et de l’Amérique française.

________________________________________________________________________________________________________

 Samedi et dimanche 26-27 septembre 2009 de 12h à 16h.

Collecte films, photos, tournage et montage vidéo sur l’histoire de Prévost.

Collaboration aux Journées de la culture, à la Gare de Prévost.

____________________________________________________________________________________________________

 Vendredi, 30 octobre 2009, 20h

Conteur d’étoiles

 CONTEURS D'ÉTOILES

Réalisatrice : Yolande Cadrin-Rossignol ONF 2002. Durée : 52 minutes.

Le combat d’Hubert Reeves, scientifique et écologiste engagé, vise à laisser aux générations futures une planète habitable. Sur les lieux mythique du Québec, il nous rappelle les découvertes scientifiques qui font de nous les « enfants du cosmos » et, à ce titre, nous rendent responsables de la survie d’une terre promise qui menace de devenir notre enfer.

 

 

_______________________________________________________________________________________________

 2010

Programmation hiver-printemps

 

Vendredi, le 26 mars 2010, 20h 

Les réfugiés de la planète bleue »

RÉFUGIÉESRéalisation Hélène Choquette et Jean-Philippe Duval ONF  2006 – 53 min.

Alors que depuis une dizaine d’années les catastrophes naturelles se multiplient et donnent lieu à des scènes de désolation, des pays industrialisés refusent ou persistent à remettre en cause la marche à suivre pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à revoir leurs politiques de développement économique. À cet égard, le film nous fait découvrir la situation méconnue d’une catégorie d’individus qui en subissent pourtant les contrecoups: les réfugiés environnementaux. Documentaire percutant et engagé, Les réfugiés de la planète bleue nous invite à reconsidérer les notions de progrès et de croissance pour un plus grand respect du mode de vie de millions d’individus.

Avec INVITÉS : Line Chaloux, directrice du COFFRET, organisme d’accueil, d’intégration et de jumelage des immigrants et réfugiés dans la région des Laurentides. Elle sera accompagnée de personnes récemment arrivées chez nous.

_________________________________________________________________________________________________________

Vendredi, le 30 avril 2010, 20h

Manifeste No. 1 : Moissonner le pays

MOISSONNERRéalisateur Hugo Latulippe et Pascal Sanchez

Production Esperamos Films, présentation de l’ONF et EF 2007

Ce film qui remporta 2 prix Gémeaux en 2008, donne le goût de changer le monde. Un geste à la fois. Avec les mains ou avec les mots. Il incarne une résistance à la mondialisation des marchés. Cette série est un appel à l’action citoyenne. Un chant d’espoir… Hugo Latulippe et son équipe ont sillonné le pays afin de fréquenter ces visionnaires – apôtres du petit pas ou déplaceurs de montagnes – qui façonnent l’avenir dans les secteurs clés de l’activité humaine.

INVITÉS : La Fondation DITED gestionnaire de la terre La Chanterelle à Prévost, et la COOP Jardins écologiques de Prévost.

_________________________________________________________________________________________________________

Vendredi, le 28 mai 2010, 20h

Des billes, des ballons et des garçons

des billesRéalisatrice Marquise Lepage

Les Productions Virage, distribution ONF et PV 2007

 

Documentaire autour d’enfants du monde unis et liés par des jeux de billes ou des ballons, nous irons à la rencontre de nombreux garçons à qui on a volé l’enfance, mais non les rêves. «Des billes, des ballons et des garçons» est un film bilan sur l’enfance brisée par le travail forcé, l’esclavage, la criminalité, la guerre, l’exploitation sexuelle et la bêtise humaine… Nous en profiterons pour rendre hommage à Marcel Simard, fondateur (avec Monique Simard) de Les Productions Virage, décédé la semaine dernière.

PHOTOSOU

_________________________________________________________________________________________________________

PROGRAMMATION AUTOMNE 2010

 

26 Septembre

Chroniques afhgane

Chroniques_afghanes

Réalisateur Dominic Morissette

Depuis la chute des talibans, l’Afghanistan vit à l’heure de la reconstruction et du renouveau démocratique. Aujourd’hui prévaut une certaine liberté d’expression. Doté d’une station de radio et de deux magazines, dont un consacré aux femmes, le groupe de presse Killid Media représente un véritable phénomène médiatique. Grâce à cette nouvelle presse qui combat l’ignorance et l’analphabétisme, s’exprime une parole qui s’affranchit du poids des traditions et ancre le pays dans la modernité. En suivant dans Kaboul la distribution de ces magazines populaires, Chroniques afghanes enregistre les déchirements d’une société en mutation et brosse le portrait attachant d’un pays en chantier qui rêve à son avenir. Sur le terrain, les acquis demeurent cependant fragiles. Qu’adviendra-t-il du rêve d’affirmation de cette terre en quête de nouveaux repères?

___________________________________________________________________________________________________________

 29 octobre

Félix

F__LIX

Réalisateur Jean-Claude Labrecque

Vingt ans après la disparition de Félix Leclerc, Jean-Claude Labrecque réalise son rêve et laisse la parole au poète. Rencontre intime entre le spectateur, le poète et l’homme. Depuis son enfance jusqu’à la fin de sa vie, au fil de sa poésie, de ses chansons et de ses témoignages, le film se conjugue au présent. Félix se raconte comme s’il était encore là.

 

 

oct 2010

_____________________________________________________________________________________

 26 novembre

Porteurs d’espoir

16517

Réalisateur Fernand Dansereau

Ce long métrage documentaire démontre que l’avenir du monde se joue peut-être dans une école primaire du Québec. Alors qu’un enseignant met à l’épreuve une nouvelle méthode pédagogique (Recherche-Action), qui vise à préparer les enfants à relever les défis environnementaux, des élèves d’une classe de 6e année apprennent à cerner, analyser et régler un problème se posant dans leur milieu. En nous rendant témoin de leur démarche, le réalisateur Fernand Dansereau nous rappelle que c’est encore dans l’humain qu’il faut chercher des raisons d’espérer.

 

 

__________________________________________________________________________________________________________

RETOUR RÉTROSPECTIVE

Tous droits réservés Ciné-Club de Prévost 2017
close
Facebook Iconfacebook like button