1993-2004


LE CINÉ-CLUB DE PRÉVOST existe depuis 1994. Actif de 1993 à 1998, il reprend ses activités en 2003.
Le ciné-club a effectué une cinquantaine de projections publiques et accueilli près de 25 cinéastes québécois.

Le Ciné-Club projette des films d’auteur québécois en 16mm (de 1994 à 2005) et en DVD depuis 2005.

Les projections se tiennent au Centre culturel de Prévost.

Quelques activités se tiennent occasionnellement à la Gare de Prévost

dont les Journées de la Culture, et d’autres activités selon les besoins du milieu.

 1997

 Vendredi, le 26 septembre 1997

THÈME :

Le cinéma d’auteur québécois en 16mm et le cinéma et la vidéo via Internet

5 À 7 p.m.: Cocktail : Le cinéma et la vidéo via Internet et le multimédia.Démonstration sur Internet en collaboration avec Pluri-Com et Inter-Actif Communications. Un vin d’honneur est offert par le Centre culturel de Prévost.

8 à 10 p.m.: Projections de courts métrages québécois de cinéastes en lien avec les Laurentides.

« Une bicyclette et quelques truands » 

 Réalisation Christian Beltrami

Fiction, 5min. 1996.

Comédie tournée à Mirabel (Laurentides) et mettant en vedette des personnages (jeunes et adultes) de ce village. Film gagnant de la Meilleure technique « Catégorie universitaire » au Festival de cinéma international Ste-Thérèse/Ste-Adèle 1996. Christian Beltrami est originaire de Bellefeuille et sera parmi nous.

 

 « La Dame aux Poupées »  

Réalisation Denys Desjardins

DEDNYSDenys Desjardins est coordonnateur du département de l’Option cinéma du Cégep de Saint-Jérôme. Ce film documentaire remporte le Prix du Meilleur court métrage aux Rendez-vous du Cinéma québécois 1997. La Dame aux Poupées est tourné à l’Ile-aux-Coudres et relate la vie d’une femme très spéciale et très touchante. 15min., couleur, 1976.

 

« Des choses qui arrivent… »

Réalisation Paul Thinel

Premier court métrage terminé en 1989 de ce cinéaste ayant résidé à Prévost plusieurs années, ce film fertile en rebondissement à obtenu sa part de succès et fut présenté dans plus d’une vingtaine de festivals internationaux. Depuis cette comédie, Paul Thinel a réalisé un deuxième court métrage « Second Souffle« , et deux longs métrages « Remue-Ménage » et « Mégalographe » qui furent présentés au Ciné-Club et dans les écoles de la région.D’autres courts métrages seront au programme, dont « Le 100ième Jour » d’Étienne Desrosiers et « TEMPO » de Les Lobis. Colaboration de CINÉMA LIBRE

 

CENTRE CULTUREL DE PRÉVOST, 794 rue Maple, Prévost
Site des Journées nationales de la culture

 1998

Samedi, 26 septembre 1998

THÈME : Cinéma, cinéma…..

5 À 7:30 p.m.: Court atelier sur Internet et le Ciné-Club

Atelier de dessin sur pellicule (1/2 hre, POUR TOUS).

Projection d’un court métrage:« Une bicyclette et quelques truands »  de Christian Beltrami
Comédie tournée à Mirabel (Laurentides) et mettant en vedette des personnages (jeunes et adultes) de ce village. Film gagnant de la Meilleure technique « Catégorie universitaire » au Festival de cinéma international Ste-Thérèse/Ste-Adèle 1996. Fiction, 5min., couleur, 1996. Christian Beltrami est originaire de Bellefeuille et sera parmi nous.

Note: Pour visionner ce vidéo, vous devez avoir Quick Time Movie (plug-in de Apple).
Le fichier pèse 600K et est d’une durée de 8 secondes. Il peut prendre de 3 à 5 minutes à télécharger pour un visionnement complet.

2000

Samedi, 30 septembre 2000 – 10h à 12h:

À la Gare de Prévost


Atelier de dessin d’animation sur pellicule (POUR TOUS) et projection .

Venez vous amuser comme des enfants, ou avec vos enfants, ou vos-petits enfants……. Venez connaître et découvrir les joies du cinéma d’animation dans ses principes de base et participez à une œuvre collective enjouée.
L’œuvre ainsi réalisée sur pellicule 16mm est ensuite projetée.

Aussi, sensibilisation à la vidéo numérique et nouveaux développements en matière de nouvelles technologies et Internet.

2001

Samedi, 29 septembre 2001 – 10h à 12h

Atelier de dessin d’animation sur pellicule

À la Gare de Prévost

Atelier de dessin d’animation sur pellicule (POUR TOUS) et projection immédiate.
Venez vous amuser comme des enfants, ou avec vos enfants, ou vos-petits enfants……. Venez connaître et découvrir les joies du cinéma d’animation dans ses principes de base et participez à une œuvre collective enjouée.

L’œuvre ainsi réalisée sur pellicule 16mm est ensuite projetée.
Aussi, sensibilisation à la vidéo numérique et nouveaux développements en matière de nouvelles technologies et Internet.

 

2003

Dans le cadre de la série

« Festival amérindien en 4 temps »

 

Vendredi, 13 juin 2003, 20 hres

Pluie de pierres à Whiskey Trench

Au Centre culturel de Prévost

Alanis Obomsawin figure au nombre des plus grands cinéastes autochtones d’Amérique du Nord. Caractérisés par un sens profond de la justice sociale et une détermination à donner la parole aux peuples autochtones, ses films ont remporté de nombreux prix sur la scène internationale. Membre de la nation abénaquise, Alanis entreprend sa carrière dans la chanson, l’écriture et le conte. Elle commence à travailler à l’Office National du Film en 1967, et y réalise son premier film, Christmas at Moose Factory en 1971. Depuis, elle a réalisé plus de 20 films, y compris le célèbre Kanehsatake – 270 Years of Resistance/Kanehsatake – 270 ans de résistance, et Rocks at Whiskey Trench/Pluie de pierres à Whiskey Trench, qu’elle vient de terminer. Pluie de pierres à Whiskey Trench est le quatrième d’une série de films majeurs signés Alanis Obomsawin sur la rébellion mohawk qui a secoué le Canada en 1990.

 

Dans Pluie de pierres à Whiskey Trench, les Mohawks de toutes générations se rappellent la terreur qu’ils ont éprouvée au son des éclats de verre jaillissant de partout. Les policiers avaient reçu l’ordre de ne procéder à aucune arrestation–et bien qu’étant en retrait pendant la volée de pierres, ils ont réussi à empêcher que la foule n’atteigne les voitures et n’en attaque les occupants. Portrait social soigneusement documenté, Pluie de pierres à Whiskey Trench évoque les événements qui ont mené à l’attaque du 28 août et à ses suites. Il fouille également l’histoire de Kahnawake et les conséquences sociales de l’appropriation des parcelles de terrain qui ont réduit progressivement la superficie initiale du territoire mohawk de plus des deux tiers au cours des 300 dernières années. En faisant un retour sur le passé, les résidents de Kahnawake reconnaissent que le temps et les cercles de guérison ont contribué à refermer leurs blessures. Mais personne ne voudra vraiment tourner la page avant longtemps. 2000, 105 min 28 s

Réalisatrice Alanis Obomsawin
Producteur Colin Neale, Alanis Obomsawin, Jacques Vallée, Wolf Koenig


Dans le cadre de la série

« Festival amérindien en 4 temps »

Vendredi, 10 octobre 2003, 20 hr

KANATA – L’héritage des enfants d’Aataentsic

À la peine lune  au Centre culturel de Prévost

Le cinéaste retrace l’itinéraire de ses ancêtres et propose une réflexion sur l’identité de la nation wendat. Il parle du rapport de l’être humain et son environnement, la transmission du patrimoine, la défense des droits des Amérindiens et d’une spiritualité unique fondée sur la diplomatie et le respect de l’autre. La splendeur des paysages et la délicatesse des séquences, alliées aux témoignages clés de l’historien Georges E. Siouï, de l’artiste Mireille Siouï.

52 min, couleur, 1998, documentaire.

Réalisateur et scénariste René Siouï Labelle
Producteur Jacques Ménard, ONF
Distribution Office national du film

 

Pour la première fois depuis 1994, le Ciné-Club de Prévost utilisera un projecteur vidéo car le film n’est pas disponible en 16mm.


Samedi 27 septembre 2003 – De 9h à 12 h

Atelier de dessin sur pellicule 16mm

À La gare de PrévostPOUR TOUS

Une activité pour tous les âges. Venez faire l’expérience et vous initier à l’art du dessin d’animation sur pellicule film 16mm. Simplement. La contribution de chacun-e donne un résultat surprenant et le film est projeté à la fin de l’atelier. Il n’est pas nécessaire d’être un artiste car l’atelier démontre une technique de base toute simple. Aucun matériel requis ou apportez des crayons feutres indélébiles à pointe fine.


2004

Dans le cadre de la série

« Festival amérindien en 4 temps »

Vendredi, 28 mai 2004, 20 hres

La rencontre

À la peine lune Au Centre culturel de Prévost

Tout au long d’un voyage du Nord au Sud du Québec, nous entrons dans l’univers de femmes et d’hommes qui ont lié leur vie à celle d’Amérindiens ou d’Inuit. La sensibilité de leurs témoignages nous permet de partager leurs émotions, leurs découvertes, leurs questionnements tandis que la lucidité de leur regard sur leurs relations avec les gens et le territoire atteste de la possible rencontre.Aussi disponible en anglais
1994, 56 min 40 s, documentaire 16mm.

Réalisatrice : Lucie Lachapelle
Producteur : Josée Beaudet

Interprètes : Marie Andrée Delisle, Clotilde Pelletier, Micheline Chartrand, Dolorès Audet, Gaétan
Maison de production Office national du film du Canada.

 

Dans le cadre de la série

« Festival amérindien en 4 temps »

Vendredi, 5 mars 2004, 20 hre

Sous les grands arbres

À la peine lune au Centre culturel de Prévost

(Amazonie, Brésil)Tourné au plus profond de la forêt amazonienne, Sous les grands arbres jette un regard actuel sur les Indiens Huni Kui, une tribu qui a su s’ouvrir au monde sans perdre sa fierté, conserver ses coutumes sans les transformer en attributs folkloriques et se donner, avec le soutien financier de l’aide internationale à laquelle participe OXFAM-Québec, les moyens de contrôler sa santé, son éducation et son économie. Sur de très belles images d’un des peuples originels des Amériques, un film au commentaire volontairement laconique, un merveilleux hymne à la vie.

 

1991, 57 min 50 s, documentaire 16mm.
Réalisateur Michel Régnier,
Producteur
Jean-Marc Garand,

Maison de production Office national du film du Canada.

  

Dans le cadre de la série

« Festival de cinéma amérindien -suite II »

 

Vendredi, 29 octobre 2004, 20 hr

La Conquête de l’Amérique I

Au Centre culturel de Prévost

 Les Montagnais révèlent l’envers de l’histoire de la Côte-Nord, telle qu’ils l’ont vécue. Ils combattent le vol éhonté de leurs rivières, terres et forêts, qui les a réduits jadis à la famine, les rend économiquement dépendants, et les force à vivre en marge de la loi, entraînant une véritable guerre du saumon où ils ont laissé morts et blessés. Ils réclament la reconnaissance de leur droit inhérent à l’autonomie politique et administrative, soutenus par l’anthropologue Rémi Savard, qui expose ses thèses historiques et juridiques.

1992, 76 min 13 s, documentaire 16mm.

Réalisateur : Arthur Lamothe
Producteur : Jean-Marc Garand
Maison de production: Office national du film du Canada



RETOUR RÉTROSPECTIVE

Tous droits réservés Ciné-Club de Prévost 2017
close
Facebook Iconfacebook like button